Le moulin

et son histoire...
  • 1864

    L’actuel moulin de pierre (« Steen Meulen » en flamand), autrement baptisé moulin de St Arnould (patron des brasseurs), fut érigé en lieu et place d’un moulin à pivot dont les vents, particulièrement forts en cet endroit en avaient eu raison.

  • 1938

    M. Michel Markey, descendant d’une famille de meuniers (quatrième génération), reprend le moulin en bien triste état. Des restaurations sont entreprises avec les moyens de l’époque: les nouvelles ailes seront montées à la force des bras et des chevaux.

  • 1938-1979

    Au fil des années, Michel Markey, meunier inventif et de grande expérience, apporte de nombreuses améliorations avant-gardistes pour l’époque. Le Steenmeulen est, ainsi, le seul moulin en France muni d’un dispositif de sécurité permettant d’empêcher le mécanisme de tourner à l’envers !

  • 1980

    Les ailes se brisent. C’est avec l’aide de son fils Joseph, spécialiste de l’ingénierie mécanique, que Michel Markey réinstalle de nouvelles ailes. Ces dernières sont construites à l’identique tout en bénéficiant des techniques de fabrication les plus modernes. Il se dit que depuis « le Steenmeulen tourne au moindre zéphir » !

  • 2000

    Joseph Markey, lors de sa retraite, reprend le flambeau et permet au moulin d’être toujours en activité. Passionné par la technique, il a aménagé le site pour l’ouvrir au public. Ainsi, les années 2000 ont vu s’implanter successivement le musée de la vie rurale Flamande (collection de M. Marcel Leupe), le musée du machinisme agricole et de l’énergie.

  • 2007-2008

    En 2007, le moulin a retrouvé son potentiel d’origine avec la ré-implantation de meules à huiles au rez de chaussée. En plus des trois paires de meules à grains, le moulin peut maintenant entraîner la paire de meules à huile. En 2008, une presse à huile (offerte par le charpentier des moulins Eric Vanleene) complète l’installation oléagineuse.

  • 2009

    Le bâtiment au pied du moulin s’effondre. Une restauration complète s’impose! Celle-ci a permis d’installer un moteur thermique Fuel Lourd lourd, identique à celui qui a été utilisé avant l’arrivée de Michel Markey en 1938. Ce moteur actionnait le mécanisme du moulin en remplacement des ailes cassées.

  • 2010-2011

    Le site accueille depuis 2010 une minoterie originaire des établissements Thybaut de Fretin. Une installation didactique permet depuis 2011 de comprendre le fonctionnement de ces machines « modernes ».

  • 2017

    Le meunier est en pleine construction de la reproduction d’un moulin persan, ancêtre des moulins à vent, et compte bien faire découvrir à ses visiteurs le fonctionnement de cet aïeul ingénieux !

Découvrez le Steenmeulen en quelques images

All
0
1
0
Aperçu du musée
0
Art
0
Branding
0
Exemple de conférence au Steenmeulen
0
Identity
0
La maison du meunier
0
Le Moulin
0
Le Musée
0
Mockup
0
Visites
0